Brev frĺn Georg Wilhelm af Sillén till Gustaf af Sillén den 15 september 1786.

Brevet adresserat:

A Monsieur
Monsr Gustave de Sillén
Conducteur du Corps du Genie
Stockholm

A Ryda ce 15 Septbre 1786.
Emot. den 17, besvt den 18 dito.

Mon Cher Fils,

J'ai reçû la lettre que Vous m'avez fait le plaisir de m'écrire 11 Court et ce n'est pas sans quelque inquietude que j'attends celle que Vous m'aurez écrit hier au soir, par rapport au 200 Rdlr demandées à Mr Valkendorff.

La réponse, que j'obtins de Mr Saeman mardi passé, étoit negative, quoique conçûe en de termes très obligeans et appuyée sur d'assez bonnes raisons.

Vous avez prudemment fait de remettre l'achat d'une voiture et la façon de l'habit à la Françoise jusqu'a près que vous aurez touché la pension qui Vous est destinée.

Demain nous verrons ici les Seignuries d'Eka, de Vernesta et de Molhammar. Mardi elles doivent assister avec nous à une nôce à Hessle, d'où on ne pourra se rendre ici que Mercredi. Ainsi, quoique privé de ce divertissement, Vous pouvez vous consoler par l'idée que Mr L'Envoyé s'amuse en attendant que vous le joigniez. Il est parti avant hier pour Molhammar.

La recolte va très mal. Voila 5 jour de grosses pluies, qui empechent le sciage de l'orge, l'encassement et les semailles du froment. Les chemins sont aussi pleins de boue, que si nous étions à la Toussaint.

Nous fimes hier des visites à Bielquesta, Hessle et Bærby. Nous en ferons demain à Furby. La nouvelle Seigneurie de cet endroit vint nous voir avanthier.

Mardi prochain il y aura une Nôce écumenique à Hessle. Nous en seront, ainsi que nos Parens de Feuide(?), qui tous sont attendus ici demain. Vous viendrez peut être trop tard pour jouir de cette bonne Compagnie. Comme la jeunesse ne pourra quitter le bal que Mercredi matin, ma femme et moi nous comptons aller de Hessle passer la nuit à Bærby, pour y attendre nos jeunes gens et les remener chez nous mercredi matin. Je vous rends si bon compte de ces mouvemens et graves occupations, afin qu'à Vôtre retour Vous sachiez au juste oû nous trouver: aussi pour que Vous ne soyez pas au desespoir du retard que Vous paroissez causer à Msr L'Envoyé. Il est à Malhammar depuis avanthier, et nous attendons demain les deux Freres et la Dame avec les autres Parens.

Vous trouverez des redites dans cette lettre. C'est qu'elle à été plusieurs fois interrompuë par des requisitions de menage, par des ordres à donner et des mesures à prendre avec differens ouvriers d'Encoping, tels que vitrier, serrurier, fondeur &c le tout pour avoir le nouveau Carosse prêt avant Mardi prochain.

Je Vous charge de mille Compls. pour Mr le Professeur et Made, Msrs Théen, Lannerstierna, Rylandre, ainsi que Vôtre frere Jean George, qui sera charge de porter le payement à la Caisse d'Esconte un des jours de 26, 28 oû 29 de ce mois. A cet effet je vient d'écrire à Msr de Moerner qu'il pourra de même adresser à lui ses 240 rdl pour rendre complette la somme de Mille Rdlr que nous devons ensemble à la dite Caisse.

Charlot est actuellement en Feuide(?) avec un des Rosenstein. Vôtre Mere Vous salue. Je pense que Vôtre Soeur Vous fera son compl. elle même. Là dessus je prie Dieu qu'il Vous ait, Mon Cher Fils, en sa Sainte Garde.

GW Sillén

Vôtre Mere veut que Vous nous achetiez une lampe à quatre branches à l'imitation de celle que Vous avez vûe dans la salle de Molhammar. Comme il doit y avoir de l'économie dans cette nouveauté, je ne m'y oppose pas en tant que l'argent y puisse suffir sans manque à la Caisse d'Esconte.

Till diarium för Georg Wilhelm af Silléns brev.

  Senast ändrat eller kontrollerat den 2 juni 2008.
Hemsida
Nyheter
Galleri
Curriculum Vitae
Araguacema
Christofer
Kerstin Amanda

Rymd (eng)

Istider och växthusgaser
Historia
Tedas historia
Liber 1932-1999
Släktträd
Litteratur (eng)
Schack (eng)
Cykling
Sport
Webb-tips
Roliga citat (eng)
Kontakt